Afficher le mot de passe

Journal Action 429 Janvier 2021

Accord Handicap: une nouveauté chez Michelin Epiphanie: Michelin tire la fève des suppressions d'emplois! Interview de Laurence Schlienger,élue CSE Les origines du syndicalisme à la CGT Elections professionnelles TPE

13/01/2021 Déclaration CGT pour l'accord de méthode du plan de suppression de 2300 postes

Le développement de l’emploi et l’amélioration des conditions de travail ont toujours été des revendications incontournables de la CGT. Dans ce contexte, vous comprendrez qu’il n’est pas possible à notre syndicat de cautionner les 2300 suppressions de postes de ce projet appelé plan de simplification et de compétitivité. Pour rappel, le PSE douloureux de la Roche sur Yon est toujours en cours, des plans de compétitivité sont imposés sur tous les sites. Apparemment, cela ne vous suffit pas ! La question se pose de savoir comment Michelin va honorer ses promesses de dynamisation des bassins d’emplois avec des entreprises telles que CARBIO, RESICARE ou, dans un autre domaine, la fabrication des masques, sachant que ces activités ne concernent que quelques dizaines de salariés, bien souvent déjà embauchés. Il ne s’agit là, pour l’instant, que de transferts d’activités. On ne connait pas, pour le futur, quelles seront les conditions de travail, les types de contrat et, surtout, si ces emplois seront Michelin ou externalisés vers des filiales ou entreprises externes aux conditions différentes. Vous annoncez à qui veut l’entendre, personnel, médias, instances, qu’il n’y aura pas de licenciements et que les départs seront volontaires. Nous doutons fortement de la réalité de ce volontariat, au vu du fonctionnement actuel de la recherche de postes en interne, sachant que nombre de places dans « Jobposting » sont cooptées. Du reste, dans un contexte de 2300 suppressions d’emplois, ce « Jobposting » risque d’être désespérément vide… Qu’en sera-t-il, alors, du volontariat lorsque les salariés seront poussés vers la Rupture Conventionnelle Collective ? Il y a des chances pour qu’on en profite pour se débarrasser de ceux que vous appelez avec mépris les « low-performers ». Du point de vue de la CGT, c’est bien l’emploi chez Michelin dont il s’agit. Quelles seront les conditions de travail pour les salariés dans ce contexte ? Quelles protections des contrats et des conditions de travail avec l’épée de Damocles des 5% de gain de productivité par an ? Quelles garanties pour la pérennité des emplois Michelin et des sites sans visibilité au-delà de 2024 ? A nos yeux, ce plan n’est que la préparation d’un suivant : Comment les usines ne seraient-elles pas fragilisées par le manque de services (que vous avez déjà commencé d’externaliser), le manque de personnel et de moyens ? 0n sait, aujourd’hui, que nous ne parvenons pas à servir les marchés, notamment le Poids lourd. Nous perdons des marchés alors que les salariés sont sur-sollicités, empêchés de prendre leurs congés. Ailleurs, à l’agricole, par exemple, vous avez maintenu les salariés en chômage partiel alors que les clients attendent jusqu’à deux ans leurs équipements… A Troyes, on refuse des commandes par manque de personnel… Il n’y a là aucune recherche de compétitivité de notre industrie au bénéfice des salariés, mais bien une course à la marge et aux dividendes pour les actionnaires. C’est bien la casse de l’outil industriel français que prépare ce plan, couplée à la désertification des services. Au vu de ces constats, les revendications de la CGT sont les suivantes : - Des embauches pour pallier les sous effectifs et garantir l’amélioration des conditions de travail des salariés. - Réparation de la pénibilité par des départs en pré-retraite dès 55 ans. - Une embauche pour chaque départ. - Redynamiser l’outil de production, les services tertiaires associés et assurer les ventes.

La sécurité sociale assassinée par des choix politiques délibérés

LFSS (Loi financement de la sécurité sociale) 2020 et projet 2021.

L'Action n°428 Novembre 2020

Auto, boulot, dodo Port du masque à C2 Chantage aux congés de 2021 Des start-ups pour masquer l'abandon des métiers "cœur" Une mort annoncée !!! Assassinats terroristes : La CGT Michelin condamne

Réponse de l'inspecteur du travail du 17/09/2020

Plan de prévention fait par les ODF (Opérateur de flotte) légal ou pas ?

Covid

Contact

cgt.michelin@wanadoo.fr

Jean-Paul Cognet : 06 08 90 57 60

François Roca : 06 75 10 34 00

Laurence Schlienger : 06 80 91 32 76

Michel Chevallier : 06 88 47 25 00

José Arrieta : 07 86 56 46 55

Romain Baciak : 06 47 76 40 32

Franck Patillon : 06 16 98 62 24

Hervé Charnet : 06 58 96 76 57

Gérald Lobo : 06 67 69 56 55

Dominique Leclair : 06 80 18 75 13