L'Action :
Édition du mois
Afficher le mot de passe Mot de passe oublié ?
CGT Michelin

Bienvenue sur le site de la CGT Michelin !

Capture_d’écran_2021-05-11_à_18.30.50.png

Journal de la coordination des syndicats Michelin

Cholet: Non au plan pognon! Moncteau: réouverture des douches Roanne: tout C3M mais pas a n'importe quel prix! Blavozy: Les machines OSIRIS se développent UJO: 13 suppression de poste pour 2021 ! Vannes: pas de réponses de la CGT pour le projet 2021/2024 Troyes: RCC

Accès au document

Le 11/05/2021, à 18:36

unnamed1.jpg

Les Loups sont-ils entrés dans Paris ?

C’est avec une grande tristesse et beaucoup d’effroi que nous faisons ici référence à Serge Reggiani et son chef d’œuvre allégorique qui mettait superbement en perspective l’antagonisme entre la montée du nazisme en Europe et l’insouciance des peuples qui allaient en devenir les victimes au milieu du XXème siècle...

Accès au document

ARRIETA José, Le 05/05/2021, à 18:35

Article-3.jpg

MICHELIN : TOLERANCE ZERO POUR LE HARCELEMENT ?

La presse nationale, sous la plume du journal « Le Monde », nous révèle l’expérience tragique d’une salariée Michelin victime d’un syndrome d’épuisement professionnel - autrement dit, le burn-out- suite au harcèlement d’un supérieur sans scrupules....

Accès au document

ARRIETA José, Le 03/05/2021, à 17:17

106703742.jpg

ERRATUM Journal action avril

Une coquille s’est malencontreusement glissée dans l’article : « L’intéressement…. En baisse ? » de notre dernière édition du journal « Action ». En effet, il faut lire : « répartition individuelle » au lieu de : « péréquation ». Mille excuses pour cette erreur que vous aurez certainement réctifiée.

ARRIETA José, Le 30/04/2021, à 18:50

5edf508f4f46a_maxnewsworldfour109148-3471671.jpg

Projet Simply : informations/consultations du CSE

La deuxième journée d’information/consultation du CSE au sujet du plan de simplification pour Clermont Ferrand se termine. La CGT retient de ces longues heures de débat que, si les services ont très bien envisagé la dimension économique en termes de réduction des coûts et d’amélioration de la compétitivité, il n’en est pas de même, de façon générale, pour ce qui concerne l’impact sur les conditions de travail et les risques (notamment psychologiques) encourus par les salariés. A plus long terme, c’est même la pérennité des services impactés qui risque d’être en jeu : ceux-ci pourraient bien se retrouver fragilisés et ainsi faciliter une justification de fermeture / externalisation / délocalisation d’ici quelques années. Tout au long de ces échanges, la CGT a fait état de ces carences, demandant la présentation du document unique d’évaluation des risques (DUERP), des plans d’action détaillés, ainsi que des prévisions sur les débouchés possibles en interne pour les personnes dont le poste va être supprimé. Par ailleurs, nous contestons le fait que les délocalisations vers l’étranger (notamment les activités de AIM) soient intégrées dans ce plan : En effet, cela devrait faire, selon nous, l’objet d’un PSE spécifique. L’entreprise ne l’a pas envisagé, sachant bien qu’il lui faudrait, dans ce cas, faire preuve d’une nécessité économique. Très présente dans les débats, mais estimant ne pas être en possession de tous les éléments utiles à se forger une opinion éclairée (notamment en termes de risques pour la santé et de visibilité sur les futures opportunités d’emplois), la CGT n’a donné aucun avis sur les projets présentés. Cette position avait pour but de pousser l’entreprise à aller plus loin dans ses analyses et ses informations et à mettre en place de réelles mesures de protection des personnes. Malheureusement, tous les syndicats n’ayant pas suivi cette orientation, le risque est réel, pour les salariés, de ne pas être entendus dans leurs questionnements, leurs inquiétudes et la prise en charge des risques inhérents au changement qu’on leur impose.

ARRIETA José, Le 08/04/2021, à 17:49

Capture_d’écran_2021-03-18_à_18.16.30.png

Journal action 430 Mars 2021

-Négociation annuelle obligatoire NAO -Chronique CSE et activités sociales et culturelles -La novlangue au quotidien -Interressement collectif 2021 -Un peu d'histoire: la CGT et l'entrée en guerre

Accès au document

Le 18/03/2021, à 18:20

1200x680_index.jpg

ACCORD DE SIMPLIFICATION ET DE COMPETITIVITE

Vous l’avez compris, afin de faire passer la pilule des suppressions de postes, Michelin englobe dans son accord des sujets complètement différents, comptant sur la pression des volontaires au départ pour obtenir la signature des organisations syndicales. En effet, la méthode de l’entreprise, que la CGT conteste depuis le début des discussions, consiste à mélanger dans un immense fourre-tout les mesures d’âge, la mobilité externe, la gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP), ainsi qu’un volet dit de rémunération (PEE, PERCO, CESU) qu’elle accepte de revoir pour les salariés les plus aisés. Un tel accord de méthode n’est absolument pas acceptable pour la CGT qui souhaitait pouvoir aborder la problématique de l’embauche et de l’emploi dans les bassins où Michelin est implanté. Nous nous étions également accordés avec les autres OS pour demander une augmentation générale pour tous, malheureusement, la direction nous signifie une fin de non-recevoir et a mis unilatéralement un terme aux négociations NAO. Il est à noter, cependant, que grâce à l’action collective des syndicats soutenue par la CGT, quelques avancées ont été obtenues. Pour l’heure, nous vous faisons part des points principaux résultant des dernières négociations : MESURES D'AGE MOBILITE EXTERNE Cliquer sur accès au document pour voir la suite

Accès au document

Le 08/03/2021, à 17:12

Contact

cgt.michelin@wanadoo.fr

Jean-Paul Cognet : 06 08 90 57 60

François Roca : 06 75 10 34 00

Laurence Schlienger : 06 80 91 32 76

Michel Chevallier : 06 88 47 25 00

José Arrieta : 07 86 56 46 55

Romain Baciak : 06 47 76 40 32

Franck Patillon : 06 16 98 62 24

Hervé Charnet : 06 58 96 76 57

Gérald Lobo : 06 67 69 56 55

L'Action :
Édition du mois